Sommaire

Acheter une voiture neuve ne peut être considéré comme un investissement tant la décote pendant les premières années est vertigineuse. Cependant, tous les véhicules ne sont pas logés à la même enseigne puisque certains perdent plus rapidement de leur valeur que d'autres. Comment peut-on donc tirer son épingle du jeu ?

Réponse maintenant.

Décote voiture : quels facteurs interviennent ?

L’exercice du gain à la revente est quasiment impossible, à moins d'acheter une voiture d’exception fabriquée en très peu d'exemplaires, comme certaines Ferrari qui prennent au contraire de la valeur après leur achat. Mais dans la majorité des cas, la chute est vertigineuse.

Motorisation

En moyenne, une voiture neuve perd entre 15 et 30 % de sa valeur dès la première année, et 50 % lors de la 2ème année. Cette chute n'est pourtant pas la même selon la voiture concernée et selon sa motorisation :

  • la palme de la dégringolade revient aux véhicules électriques qui, selon une étude anglaise menée par Cap Automobile, voient leur cote chuter de 79,8 % sur le marché de l'occasion en seulement 3 ans ;
  • dans le même temps, une voiture diesel perd 55,3 % de sa valeur et les motorisations essence 56,4 % ;
  • les véhicules hybrides s'offrent les meilleurs résultats, avec une décote de 54,7 %.

Carrosserie

Pour ce qui est de la carrosserie, ce sont les petites voitures qui décotent le moins, alors que les berlines sont les plus vulnérables !

Cependant, les "SUV" ont une carte à jouer depuis quelques temps et se revendent beaucoup mieux que les berlines.

Maîtrise de la décote de sa voiture grâce à quelques critères

Mis à part les personnes qui achètent un véhicule neuf avec pour objectif de l'amortir jusqu'à son dernier souffle, l'achat d'une voiture ne se fait pas sans prendre en considération sa décote à venir.

En effet, voici quelques critères et astuces permettant de limiter la chute :

  • La marque : en général les marques allemandes décotent moins que ces concurrentes, à tel point que prendre en LOA une marque française peut coûter plus cher que de prendre une voiture allemande. La boîte de leasing prend, en effet, en compte la valeur de revente à la fin du contrat. Les italiennes sont celles qui souffrent généralement de la plus importante décote.
  • L'ancienneté au sein de la gamme : lorsqu'une nouvelle génération arrive sur le marché, l'ancien modèle subit une forte décote. Il faut donc impérativement le revendre avant la sortie du nouveau modèle.
  • L'âge du véhicule : ce dernier est primordial et, évidemment, la décote est croissante en fonction de l'âge. Ainsi, une revente rapide d'un nouveau modèle - si vous avez obtenu un bon prix d'achat - peut rester intéressante avant la barre fatidique des 1 an. De même que la revente d'un véhicule de 4 ou 5 ans qui sort des années de fortes décotes et n'a généralement pas passé le seuil psychologique des 100 000 km, peut vous permettre de faire une bonne opération. D'autant plus que vous n'avez pas encore eu à faire de gros travaux d'entretien.
  • Une revente en fin de vie décote très peu, mais cela n'est valable que pour les modèles les plus recherchés sur le marché de l'occasion tels que Volkswagen Golf 4, Mercedes Classe C ou Renault Espace, à condition cependant d'avoir un diesel sous le capot.
  • La motorisation : pendant longtemps en France le diesel a dominé le marché de l'occasion,mais la tendance est en train de changer.
  • Les options : certaines se revendent mieux que d'autres. Si elles ne font pas forcément grimper les prix, elles sont un argument de vente de poids.
  • La couleur : une couleur vive sur les monospaces amplifie la décote, alors que la démarche est inversée pour les petits véhicules.
  • La rareté : un véhicule très rare et peu fabriqué prend de la valeur durant sa vie. Et mieux encore, le vendre 6 mois après se l'être fait livrer, permet de faire encore une meilleure affaire.

Il est important lors de la revente de votre véhicule d'occasion de faire attention à quelques paramètres de vente qui pourront vous faire gagner encore un peu d'argent sur votre transaction :

  • Un carnet d'entretien bien rempli et la totalité des papiers de la voiture disponibles permettent une meilleure revente.
  • Les variations saisonnières : en général le printemps est la période la plus propice aux ventes d'occasion. Cependant, les citadines et les voitures âgées à petits prix se vendent mieux en fin d'été, alors que les familiales, break, monospaces connaissent un plus grand succès avant les grandes vacances. A l'inverse, on vend plus difficilement une décapotable en hiver et les berlines, compactes et 4x4 ne subissent pas de saison.

Pour en savoir plus :