Sommaire

  • Moteur atmosphérique : cycle à 4 temps
  • Analyse du moteur atmosphérique
  • Moteur atmosphérique : est-ce la solution ?

Le moteur atmosphérique désigne un moteur à combustion interne avec une alimentation en air simplement déterminée par l'aspiration du piston qui est en phase descendante dans le cylindre.

C'est ce qu'on appelle le temps d'admission. Nous faisons le point dans la suite de notre article.

Moteur atmosphérique : cycle à 4 temps

Succinctement, voici le principe de fonctionnement de ce type de moteur, qui est le plus courant en automobile.

Temps d'admission du moteur atmosphérique :

  • Le piston, entraîné par le vilebrequin, descend du Point Mort Haut au Point Mort Bas et crée un phénomène d'aspiration par la soupape d'admission ouverte.
  • L'air ambiant pénètre alors dans le cylindre.

Temps de compression : le piston remonte, toujours entraîné par le vilebrequin, et compresse le mélange air/essence.

Combustion/détente :

  • Le mélange air/essence compressé et échauffé est enflammé et la combustion s'enclenche, créant une force de pression sur le piston qui le repousse au Point Mort Bas.
  • C'est le seul temps moteur, tous les autres temps sont résistants.

Échappement : lors de la remontée du piston, les gaz brûlés sont évacués par l'échappement.

Analyse du moteur atmosphérique

En étudiant le cycle du moteur à 4 temps, on s’aperçoit que le temps crucial pour celui-ci est le temps d'admission.

En effet, le dosage du carburant se fait par la mesure du volume d'air aspiré, mesuré par le système d'injection avec le capteur de pression d'air et le débitmètre.

L'intérêt est donc d'admettre un maximum d'air pour le besoin du moteur, c'est ce qu'on appelle le remplissage.

Avantages du moteur atmosphérique

  • C'est un système simple s'appuyant sur l’aspiration moteur, contrairement au moteur turbocompressé, où l'air est compressé à l'admission (pas de systèmes annexes source de pannes (absence de turbocompresseur, échangeur, durits d'alimentation, actionneurs et capteurs électroniques, etc;))
  • couple disponible dès les premiers tours moteur
  • moteur très exploitable et régulier sur toute la courbe de puissance (pas d'arrivée brutale de la puissance)
  • consommation moindre
  • fiabilité bien meilleure par rapport au moteur turbocompressé, que ce soit pour la longévité moteur ou les frais d'entretien

Moteur atmosphérique : inconvénients

Les performances du moteur sont variables :

  • La pression atmosphérique : en altitude, l’oxygène de l'air est plus rare, donc la quantité d'essence injectée par le moteur, proportionnelle au volume d'air, sera moindre et le véhicule fonctionnera moins bien.
  • Le temps : un temps pluvieux, sec, chaud ou froid aura une influence sur la pression atmosphérique, donc sur le volume de remplissage d'air. Les conséquences seront les mêmes que celles énumérées au paragraphe précédent.

Le second inconvénient du moteur atmosphérique est sa moindre puissance délivrée au litre.

Moteur atmosphérique : est-ce la solution ?

Malheureusement, la question ne se pose pratiquement pas : la majorité des moteurs commercialisés de nos jours sont des moteurs turbocompressés.

Ceci est dû au down-sizing : tendance actuelle des constructeurs à réaliser des moteurs de petite cylindrée en optimisant la puissance, c'est-à-dire en augmentant au maximum la puissance au litre de cylindrée.

Le moteur atmosphérique a un avenir, la mode du downsizing montrant ses limites. Pour preuve, les données tronquées sur les émissions de polluants et de consommation pour les moteurs essence et diesel chez une célèbre marque allemande, et sûrement chez les autres constructeurs.

Ce scandale a été révélé au grand public (qui n'est pas une surprise pour tout bon motoriste qui se respecte)

donc non, le moteur atmosphérique n'est pas mort !

Malgré cela, étudions posément les caractéristiques moteur de l'atmosphérique :

Moteur atmosphérique : puissance et couple spécifique

C’est la puissance du moteur ramenée au litre de cylindrée.

Toutefois, la puissance spécifique d'un moteur turbocompressé est de minimum 120ch/litre.

Le couple spécifique est la valeur de couple ramenée au litre de cylindrée. Sur ce point , le moteur « atmo » n'a rien à envier au moteur turbocompressé.

Analyse des données

Sachant que la puissance maximale est située aux alentours de la vitesse de rotation moteur maximale, et qu'à cette vitesse, les combustions moteur sont plus rapprochées, la consommation n'en sera que plus importante : avantage au moteur atmosphérique.

Au contraire, le couple s'exprime sur une plage plus importante, qui va de 1500 à 3000 t/mn, la plage la plus utilisée pour un conducteur moyen, et cette caractéristique étant liée à une combustion optimisée (piston moins rapide, donc force de pression optimale), encore une fois avantage au moteur atmosphérique, avec une moindre consommation à la clé.

Pour en savoir davantage :