Booster de voiture

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Lorsqu’un véhicule à moteur thermique est en panne de batterie, il existe plusieurs solutions de dépannage.

On peut solliciter l’aide d’un autre automobiliste qui peut démarrer votre moteur grâce à des câbles reliés à sa propre batterie. On peut également démonter sa batterie pour la recharger via un chargeur adapté, ce qui réclame du temps. On peut enfin recourir à un booster de batterie qui permet un dépannage à la fois rapide et autonome.

Le point maintenant.

Qu'est-ce qu'un booster pour voiture ?

Le booster est tout simplement une batterie portative. Cette batterie est placée dans un support qui permet de la transporter facilement et de la loger par exemple dans le coffre d'une voiture. Selon le modèle, le booster remplit plusieurs fonctions :

  • le dépannage rapide et autonome d’un véhicule dont la batterie est déchargée ;
  • des fonctions annexes complémentaires : une lampe torche intégrée pour faciliter les dépannages de nuit, un compresseur d'air pour regonfler les pneus, des prises 12 V et des ports USB pour alimenter certains accessoires électriques ou électroniques.

Booster voiture : fonctionnement

Pour démarrer un véhicule à l’aide d’un booster, il y a deux solutions :

Solution 1

Il faut brancher les câbles du booster directement sur la batterie du véhicule pour un démarrage instantané.

  • On branche le câble rouge sur la borne positive (+) de la batterie, puis le câble noir sur la borne négative (–) de la batterie.
  • On met le contact et le véhicule démarre.
  • On débranche le câble noir de la borne négative (–), puis on débranche le câble rouge de la borne positive (+).

Solution 2

Il faut brancher la prise mâle 12 V du booster dans la prise allume-cigare du véhicule.

  • Cette solution permet de ne pas avoir à ouvrir le capot du véhicule, la prise allume-cigare étant généralement à portée de main dans l’habitacle.
  • Il convient dans ce cas d’attendre quelques dizaines de minutes avant de mettre le contact, afin que la batterie du véhicule ait eu le temps de se recharger suffisamment.

Recharger un booster de voiture

Le booster est une batterie portative qui n’est pas reliée à un alternateur, comme c’est le cas pour la batterie d’un véhicule. Il ne se recharge donc pas automatiquement et, pour qu’il reste en état de fonctionner, il convient de veiller à son bon niveau de charge.

  • Certains boosters disposent d’un témoin ou d’une jauge de charge qui permet de s’assurer de leur état de charge.
  • Il est nécessaire de recharger le booster après chaque démarrage effectué avec son aide.
  • Même lorsqu’il n’est pas sollicité pour démarrer un véhicule, il convient de recharger le booster après quelques mois d’inactivité.
  • La recharge du booster est simple et s’effectue sur le secteur 220 V grâce à une prise d’alimentation intégrée.

Booster pour voiture : contraintes d'utilisation

La bonne utilisation du booster est astreinte à certaines conditions :

  • Une fois le moteur démarré à l’aide du booster, il convient de le laisser tourner un certain temps (en roulant ou à l’arrêt) afin que l’alternateur puisse recharger la batterie. Attention à ne pas caler trop tôt après le démarrage !
  • Même parfaitement chargé, un booster est inutile si la batterie du véhicule est trop dégradée. Tous les organes électriques du véhicule sont alimentés par la batterie, l’alternateur ne servant qu’à la recharger.

Critères d'achat d'un booster de voiture

Les boosters disponibles sur le marché proposent des caractéristiques parfois très différentes de l’un à l’autre. Il faut donc cibler quels sont vos besoins selon plusieurs critères.

Caractéristiques d’un booster

En tant que batterie portative, le booster possède des caractéristiques similaires à celles d’une batterie de véhicule :

  • une tension exprimée en volts (V) : elle est généralement de 12 V pour les véhicules légers et de 24 V pour les poids lourds ;
  • une intensité maximale exprimée en ampères (A) : c’est le débit de courant maximum que peut fournir le booster sur très courte durée ;
  • une capacité exprimée en ampères-heures (Ah) : il s'agit de la quantité totale d’énergie que peut fournir le booster.

Pour quel véhicule ?

Comme pour une batterie, un booster doit être adapté au type de véhicule que l’on souhaite potentiellement dépanner.

  • Un moteur Diesel réclame une plus forte intensité au démarrage qu’un moteur essence.
  • Plus la cylindrée d’un moteur est élevée, plus il réclame une forte intensité au démarrage.

Pour quelle utilisation ?

Le choix des caractéristiques d’un booster doit suivre le type d’utilisation que vous souhaitez en faire.

  • Pour un usage limité au dépannage en cas de batterie en panne, c’est la valeur d’intensité maximale du booster qui est importante.
  • Pour un usage régulier du booster comme une alimentation d’appareils électriques, une capacité importante limite la fréquence des recharges nécessaires.

Prix d'un booster de voiture

La fourchette de prix pour l’achat d’un booster est large.

  • Moins de 50 € : à réserver pour les moteurs essence de petite cylindrée, ou pour l’alimentation occasionnelle d’accessoires électriques ou électroniques.
  • Entre 50 et 150 € : destinés à des moteurs essence et Diesel de moyenne cylindrée, ces boosters sont généralement bien construits (avec des câbles de grosse section et des systèmes coupe-circuit) et représentent un bon compromis pour des dépannages efficaces avec un encombrement raisonnable.
  • De 150 à 300 € : de plus forte capacité, ces boosters sont appropriés pour les moteurs essence ou Diesel de plus forte cylindrée. Ils sont en revanche plus lourds et encombrants.
  • Plus de 300 € : de forte capacité et offrant le choix entre une tension de 12 ou 24 V, ces boosters quasi professionnels sont performants mais onéreux et encombrants. Ils sont superflus pour une voiture de moyenne cylindrée.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider