Sommaire

En 1958, Constant Rousseau modifie une remorque, la rend extensible et lui ajoute un toit rigide : la caravane pliante est née ! 57 ans plus tard, son fils Pierre Rousseau dirige l'une des plus grosses entreprises françaises de camping-cars : la marque Rapido.

La firme nationale n'est pas la seule a avoir abandonné la fabrication des caravanes. En effet, depuis une vingtaine d'année, l'essor du camping-car a véritablement ébranlé le marché du véhicule de loisir. Il reste néanmoins une douzaine de constructeurs, notamment en France, comme Caravelair, La Mancelle et Sylver, appartenant au groupe Trigano, qui travaillent toujours sur ce concept et en particulier sur les modèles surbaissés. Regardons de plus près cette activité.

Caravane surbaissée : de quoi s'agit-il ?

Comme son nom l'indique, ce type de caravane possèdent une particularité qui en fait un « hybride » du caravaning : son toit se plie et se déplie à l'envie.

Une hauteur « variable »

Si la largeur et la longueur d'une caravane surbaissée suit les mêmes règles que celles de ses consœurs plus classiques, sa hauteur en revanche est variable :

  • hauteur pliée hors tout : de 1,95 m à 2 m ;
  • hauteur intérieure : de 1,90 m à 1,95 m ;

Installation

Une fois sur les lieux de votre séjour, l'installation de la caravane surbaissée est identique à celle des autres. Un temps supplémentaire d'une poignée de minutes suffit pour déployer son toit et procéder aux installations associées :

  • caler les extensions : s'il s'agit d'un système rigide, des parois se redressent – après avoir relevé le toit – pour créer un rajout de cloisons isolées en polyester ;
  • ou déployer la toile : dans le cas de parois en tissu, une toile étanche fait le lien entre l'habitacle et le toit en polyester.
  • procéder à l'agencement intérieur : en effet, les portes intérieures sont tronquées et demandent la mise en place d'un astucieux système de rallonges (charnière-verrou-clip) pour être opérationnelles, de même que pour certaines étagères ou haut de cloisons.

Avantages, inconvénients et prix de la caravane surbaissée

En fonction de vos besoins, vous opterez pour une caravane surbaissée si ses avantages en valent la peine.

Avantages de la caravane surbaissée :

  • Un gabarit « passe-partout » : sa hauteur ne dépassant pas les 2 m, votre caravane passera :
    • sous les portiques de la plupart des parkings ;
    • dans l'encadrement de votre garage : pour une remise hivernale optimale.
  • Une source d'économies non négligeable :
    • elle passe sous la barre des péages : vous restez en « zone 1 » comme un véhicule familial = pas de surtaxe ;
    • elle est plus aérodynamique : moins de prise au vent, aussi bien latérale que frontale = économie de carburant.
  • Conduite facilité : par un encombrement et une prise au vent moindres.

Inconvénients

  • Installation plus longue, même si elle demande à peine 5 minutes.
  • Porte réduite : la porte d'entrée est plus basse que sur les modèles classiques (attention à la tête!).
  • Ventilation et/ou isolation parfois limitée : sur certains modèles anciens, il n'est pas prévu de ventilation haute ou transversale (du fait qu'un lanterneau sur le toit n'est pas toujours possible). De même, la toile qui équipe les modèles d'entrée de gamme ne peut pas rivaliser avec une cloison contenant jusqu'à 3 cm d'épaisseur d'isolant.
  • Châssis surbaissé : la garde au sol est très basse. Si le changement de roue ne pose guère plus de problème que sur un modèle classique, le risque d'accrochage (dos-d'âne, rebords…) est plus élevé.

Tarifs en neuf

  • Sylver (par La Mancelle) :
    • les modèles d'entrée de gamme sont à partir de 9 900 € pour une caravane de 4 m x 2 m avec rehausse latérale de toit en tissu ;
    • les modèles plus élaborés (rehausse en panneaux polyester) vont de 15 900 € (4,9 m x 1,8 m) à 22 000 € (5,9 m x 2 m), selon l'équipement et les options.
  • Eriba (par Hymer) :
    • modèles d'entrée de gamme de 4,8 m x 2 m à 16 000 € ;
    • modèles luxe en 5,8 m x 2,1 m jusqu'à 21 900 € (selon l'équipement et les options).

Tarifs en occasion (en concession)

  • les mêmes modèles Sylver en occasion : de 9 000 € à 19 000 € ;
  • les mêmes modèles Eriba en occasion : entre 6 500 € et 15 600 €.

Pour en savoir plus :