Sommaire

Acheter un véhicule équipé d'un toit panoramique, n'est-ce pas s'exposer à une chaleur plus importante dans l'habitacle en été et à diminuer la solidité de la structure du véhicule ? Faut-il se passer de cette option pourtant très agréable ? Nous allons éclaircir ce sujet épineux.

Toit panoramique : définition

Le toit panoramique se met en lieu et place du pavillon, c'est-à-dire du plafond de la voiture, où il peut occuper l'ensemble de la surface de l'avant jusqu'à l'arrière. En verre trempé (traitement thermique) ou feuilleté (un film plastique inséré entre deux feuilles de verre), il est teinté pour isoler de la chaleur solaire. Il peut être fixe ou à ouverture, et la commande peut être manuelle ou électrique.

Avantages du toit panoramique

Indéniablement, la raison pour laquelle on le choisit est l'effet panoramique qui libère de la lumière et de l'espace dans l'habitacle.

S'il est à ouverture, il permet une meilleure communion avec l'environnement (courant d'air, senteurs, etc.).

Le côté esthétique est aussi un plus non négligeable, que ce soit de l'intérieur ou à l'extérieur.

Inconvénients du toit panoramique

Les inconvénients listés ici, s'ils sont exposés avant l'achat du véhicule, sont souvent parfaitement assumés par le propriétaire du véhicule, trop heureux de profiter de son toit panoramique.

Température augmentée en été

C'est le principal inconvénient du toit panoramique : la large surface vitrée favorise une sensation de chaleur souvent localisée au niveau de la tête. Pour contrer cet effet, la compensation se fait pour l'automobiliste par une utilisation plus intense de la climatisation.

Les constructeurs, outre les progrès réalisés sur les matériaux, travaillent aussi sur les flux d'air de la climatisation pour atténuer ce désagrément.

Leur autre axe de travail est l'utilisation de verre teinté :

  • le verre peut être teinté dans la masse et absorber les infra-rouges ;
  • une couche métallique peut être apposée pour réfléchir les rayons.

Insonorisation du véhicule

Les sons extérieurs sont moins bien filtrés par le verre que par un toit métallique. Les solutions apportées par les constructeurs sont :

  • des toits en verre feuilleté qui filtrent mieux les sons que le verre trempé ;
  • un travail sur les matériaux des parois du véhicule pour une meilleure absorption des bruits par l'utilisation de cuir, de mousses insonorisantes, de feutres pour les tissus...

Poids

Le verre est beaucoup plus lourd que la tôle (il faut compter 30 kg en moyenne de surpoids).

Les constructeurs, pour limiter ce surpoids, ont travaillé sur les structures au niveau du pavillon pour les renforcer et permettre de limiter l'épaisseur du verre.

Ils compensent aussi ce surpoids par l'utilisation de matériaux plus légers (aluminium, plastique…) pour les autres éléments du véhicule.

Pose d'un toit panoramique en seconde monte

Cette option est tout simplement impossible : les contraintes liées à la rigidification et du renforcement de la structure du véhicule la rendent hors de portée des professionnels de la maintenance automobile.

Par contre, l'installation d'un toit ouvrant (de dimensions nettement inférieures) peut se pratiquer : l'intervention revient en moyenne à 500 €.

Remplacement d'un toit panoramique

Cette opération est réalisée par un carrossier ou un spécialiste du vitrage. Les coûts, de 1 500 à 2 000 €, sont généralement pris en charge par l'assurance (attention à la franchise qui peut être importante).

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider