Sommaire

Que ce soit par simple curiosité ou après une préparation moteur, si vous souhaitez connaître la puissance de votre voiture, le banc de puissance est une solution vous permettant de l’estimer au plus près.

Qu'est-ce que le banc de puissance ?

Pourquoi utiliser un banc de puissance ?

Destiné à estimer la puissance d’un moteur, le banc de puissance peut donner à un amateur de véhicules performants une idée plus précise des performances de la mécanique de sa voiture.

Après une préparation moteur destinée à la compétition ou une reprogrammation de l’électronique gérant le moteur et éventuellement la transmission, si celle-ci est automatique, le banc de puissance permet également de faire le point sur son efficacité. Encore faut-il que celle-ci soit réalisée par un prestataire indépendant du préparateur.

Ne perdez pas de vue deux points avant utilisation :

  • Le banc de puissance permet une simple estimation qui ne peut être parfaite.
  • Le véhicule soumis à un tel test doit avoir des trains roulants (organes de transmission, pneumatiques, suspension et freinage ) en parfait état. Un blocage, une casse de l’un d’entre eux ou un éclatement de pneu peuvent provoquer de gros dommages sur le véhicule.

Fonctionnement du banc de puissance

Il existe deux types de bancs de puissance pour tester les moteurs thermiques.

Le premier est utilisé dans les laboratoires des constructeurs automobiles, des motoristes et préparateurs. Il teste uniquement les moteurs sans véhicule.

Le second, appelé banc à rouleaux, intéresse les particuliers désirant connaître la puissance au sol estimée de leur véhicule. Il permet de le faire en installant le véhicule sur les rouleaux. Après l’avoir sanglé afin qu’il soit retenu sur le banc sans risquer de le quitter en cours de tests, les techniciens lui font atteindre en roulant des vitesses permettant de déterminer les valeurs de puissance et de couple moteur à différents régimes. Un logiciel informatique détermine sa puissance au sol, ainsi que les pertes de puissance dues à la transmission, les pneumatiques et le roulement au sol afin de déterminer par calcul des estimations de valeurs.

Caractéristiques du banc de puissance à rouleaux

Le banc de puissance comporte plusieurs rouleaux, selon le nombre de roues motrices de la voiture qu'il teste. Les bancs sont entraînés par le véhicule, mais disposent d’un système de freinage. Deux types de bancs à rouleaux sont utilisés :

  • Le banc inertiel : non équipé de freins à courants de Foucault, il permet une prise de mesures à l’accélération, dite mesure inertielle.
  • Le banc freiné : équipé de freins à courant de Foucault, il permet la prise de mesure avec des régimes moteurs stabilisés et facilite les mesure des moteurs suralimentés par compresseur ou turbocompresseur.

Afin de placer le véhicule sur le banc de puissance, celui-ci est aussi pourvu d’un élévateur. Des sangles servent à le maintenir correctement sur le banc en l’empêchant de bouger latéralement durant le test. 

Des ventilateurs auxiliaires permettent enfin la circulation d’air frais afin d’éviter une surchauffe du moteur.

Utilisation du banc de puissance

Le véhicule est présenté sur l’élévateur qui le place sur le banc de puissance dans l’axe de celui-ci. Il est ensuite sanglé. Les ventilateurs sont présentés face à la calandre. La démultiplication de la transmission est mesurée et les données programmées dans l’ordinateur de contrôle.

Une fois le moteur en température de fonctionnement, les tests peuvent commencer.

  • Mesure inertielle : Comme son nom l’indique, cette mesure est basée sur l’inertie de la voiture. Elle est poussée à pleine charge dans une période comprise entre 10 et 30 secondes afin de réaliser la première mesure de la puissance et du couple au niveau des roues. La transmission est ensuite désaccouplée, laissant la voiture en roue libre jusqu’à l’arrêt, ce qui permet de mesurer les pertes dues à la décélération. Le total des deux mesures donne l’estimation de puissance du couple au sol.
  • Mesure dynamique : Son fonctionnement est comparable à la mesure inertielle, mais l’utilisation du frein à courants de Foucault permet de simuler une charge plus importante, adaptée à la puissance du moteur, notamment pour ceux bénéficiant d’un système de suralimentation.
  • Mesure en mode freiné  à régime stabilisé : Cette mesure s’avère utile pour le réglage de moteurs de compétition, ou faisant l’objet d’une préparation pointue. Elle consiste à utiliser le frein à courants de Foucault afin d’égaliser l’effort de traction de la voiture, pour calculer la puissance grâce aux données fournies par le capteur d’effort. La voiture lancée à pleine vitesse tout en conservant un régime moteur constant durant au moins une dizaine de secondes émet le maximum de puissance au régime donné. Le banc de puissance utilisé doit par contre assurer un refroidissement efficace du moteur à cause des vitesses importantes atteintes.

Tarif d’un passage au banc de puissance

Le passage au banc de puissance d’un voiture coûte entre 70 et 80 € en moyenne.