Sommaire

La voiture roadster, à mi-chemin entre le coupé et le cabriolet, incarne une nouvelle génération d’automobiles très appréciée des amateurs de voitures sportives. Le point sur le roadster, un modèle très séduisant qui présente aussi des inconvénients.

Voiture roadster : historique

Le roadster apparaît à la fin des années 1960 en Angleterre. À l’époque, Triumph, Jaguar, Austin et Sunbeam sont sur le devant de la scène. Ils sont vite rejoints par les constructeurs automobiles allemands avec le lancement de la Porsche S 90 et de la légendaire Mercedes 300 SL.

C’est en 1989 qu’apparaissent les premiers modèles baptisés « roadsters » ; notamment le Mazda MX5, également dénommé « Mazda Miata ». Dans la foulée, arrivent d’autres modèles : BMW Z4, Mercedes SLK, Mercedes AMG, Audi TT, Fiat Barchetta, Honda CRX, etc. De quoi faire rêver les amateurs du genre !

Qu’est-ce qu’une voiture roadster ?

L’actuel roadster est une voiture de sport biplace, décapotable, généralement munie d’un pavillon en acier rétractable. Quelques modèles avec capote en toile sont recensés, mais ils ne sont pas récents.

Le capot allongé abrite un puissant moteur aux performances remarquables. Les roadsters actuels sont équipés d’imposants sièges baquets qui assurent un confort absolu au conducteur et à son passager.

Le tableau de bord intègre une instrumentation digne des voitures de sport. Contrairement aux autres segments, le roadster ne possède pas d’armature fixe aux vitres.

La plupart des constructeurs proposent des roadsters à propulsion, afin d’optimiser la performance sur route.

Avantages et inconvénients d'une voiture roadster

Le roadster est un véhicule à l’allure sportive à l’excellente tenue de route. Il est également doté de performances appréciables pour les amateurs de ce type de voitures qui apprécient de rouler à l’air libre. De plus, sa conduite est agréable et sportive.

Cependant, cette voiture peut ne pas convenir aux personnes de grande taille, en raison de l’étroitesse de son habitacle. Elle est parfaite pour une personne seule ou un couple sans enfant. L’espace réservé aux bagages est en effet réduit et son petit coffre ne permet pas de transporter d'objets volumineux.

Enfin, le roadster ne s’adresse pas aux petits budgets, à l’exception des modèles d’occasion.

Voiture roadster : critères de choix et gammes de prix

De nombreux constructeurs commercialisent des roadsters plus ou moins sophistiqués, aux finitions et aux performances variées. Parmi les modèles les plus représentés à des tarifs abordables, on peut citer :

  • l’Audi TT Roadster, à partir de 35 000 € ;
  • le Mercedes SLK, à partir de 40 000 € ;
  • le Nissan 350Z, à partir de 37 500 € ;
  • le Mazda MX5, à partir de 22 000 € ;
  • le BMW Z4, à partir de 32 000 € ;
  • le Fiat Barchetta, à partir de 20 000 € ;
  • le Honda S 2000, à partir de 35 000 €.

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif.

Les amateurs dotés de plus gros budgets pourront viser une Ferrari F430 Spider à 160 000 €, une Maserati Spider à 95 000 € ou encore une Porsche Boxster à 52 000 €.