Voiture hybride et voiture électrique : comparatif

Sommaire

Si le véhicule électrique (VE) et le véhicule hybride (VH) ont une origine commune de motorisation électrique, ils n’en diffèrent pas moins sur de nombreux points, dont les technologies, les types d’utilisation, les impact environnementaux… Ooreka vous aide à y voir plus clair.

Véhicule électrique ou hybride : comparaison des technologies 

Bien qu'elles s'appuient sur une base commune de propulsion électrique, les voitures électriques et les voitures hybrides diffèrent cependant par les solutions adoptées.

La propulsion électrique, unique motorisation du VE, est constituée d’un moteur électrique agissant sur les roues. Il est alimenté par ses batteries par l’intermédiaire d’un convertisseur onduleur.

Dans certaines phases (freinage, ralentissement), le moteur électrique peut se transformer en générateur et recharger les batteries.

Notons aussi la présence d’un convertisseur 400-12v pour l’alimentation de la batterie de servitude 12v, ainsi que d’un module chargeur, pour communiquer avec les bornes de charge batterie.

Lire l'article Ooreka

La motorisation hybride pour le VH, est constituée de 2 types de motorisations : une motorisation électrique avec ses batteries, et un moteur thermique.

Suivant les technologies adoptées, un ou plusieurs moteurs électriques sur chaque essieu permet la propulsion, et le moteur thermique associé permet la recharge des batteries, ou dans une autre configuration, le moteur thermique entraîne les roues, et est assisté par un moteur électrique (phases de démarrage, accélération (effet « boost »), arrêt momentané (« stop and start »).

La solution actuelle se généralisant est l’hybride rechargeable (« plug in ») possédant comme le VE un module de charge pour la régénération des batteries sur une borne de recharge.

Lire l'article Ooreka

Le coût d'entretien de la voiture électrique ou hybride

Sans surprise, l’entretien de la voiture hybride est beaucoup plus important que celui de la voiture électrique, principalement du fait de sa double motorisation, de la technologie complexe résultante pour la gestion de fonctionnement de ses deux motorisations.

 

Coût d’entretien TTC

(hors entretien de la batterie)

Voiture électrique

4,73 €/km

Voiture hybride

6,3 €/km

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Voiture électrique ou hybride : le poids et l’encombrement 

Là aussi, le véhicule électrique, malgré son poids conséquent du à ses batteries, est moins lourd que le VH, qui lui rend en moyenne 400 kg, à cause de sa motorisation thermique. En plus des batteries, le véhicule hybride embarque la réserve de carburant fossile, qui pénalise aussi l’espace disponible.

En réalité, ces défauts de la voiture hybride sont partiellement gommés par le segment haut de gamme, dans lequel ceux-ci sont majoritairement représentés : sur ces monospaces, plus d’espace est disponible pour loger toute cette technologie.

Comparatif des performances de la voiture électrique ou hybride

À voiture équivalente, la combinaison des motorisations sur les hybrides permet d’optimiser leur fonctionnement, grâce à une gestion électronique pointue.

Malgré tout, le rendement exceptionnel du moteur électrique permet de développer un couple maximal sur toute sa plage de régime, sans utilisation de boîte de vitesses le rendant très efficace, contrairement au moteur thermique de la voiture hybride,.

Voiture électrique ou hybride : comparatif des consommations

Sur ce poste, que ce soit en quantité de carburant consommé ou en prix de revient, la voiture hybride est distancée, pénalisée par son moteur thermique. 

Type de parcours

Véhicule électrique

(consommation électrique)

Véhicule hybride (avec motorisation essence)

(consommation électrique et essence)

Milieu urbain

Conso. - coût

18 kwh/100 km

2,62 €/100 km

16,2kwh/100 km – 0,68 l/100 km

3,45 €/km

Milieu mixte

Conso. - coût

25kwh/100 km

3,65 €/100 km

13,75 kwh/100 km – 2,74 l/100 km

4,38 €/km

Comparatif de l’autonomie : voiture électrique ou hybride

La voiture hybride rechargeable, avec ses deux motorisations est clairement devant la voiture électrique : aidée par la gestion précise par le convertisseur des 2 motorisations, elle atteint une autonomie totale de 600 à 1 000 km pour les plus performantes, contre une autonomie moyenne de 200 km pour la voiture électrique. À noter cependant qu'avec la multiplication des bornes de recharge partout sur le territoire, la recharge devient progressivement de plus en plus simple pour les voitures électriques. 

Voiture électrique ou hybride et l'impact environnemental

Contrairement aux idées reçues, les véhicules électriques et hybrides polluent ; l’hybride notamment à cause de son moteur thermique, mais aussi, comme la voiture électrique, à cause de ses batteries.

À condition de prendre en compte l’impact environnemental de la conception des batteries, de leur utilisation et de leur recyclage, en France, les résultats sont étonnants : les émissions des véhicules électriques représentent 93g de CO2/km, les autres pays n’utilisant pas de centrales électriques nucléaires (centrales charbon ou autres), la recharge des batteries fait grimper les émissions à 234g de CO2/km (Allemagne), soit l’équivalent des véhicules thermiques.

Lire l'article Ooreka

L'avenir des voitures électriques et hybrides

Le véhicule à propulsion tout électrique va sans conteste continuer à se développer, au détriment des voitures thermiques. Les progrès à réaliser se situent principalement au niveau des batteries, sur les points suivants :

  • l’autonomie ;
  • le poids qui pénalise les performances de la voiture et l’encombrement ;
  • l’impact environnemental, en trouvant de nouveaux matériaux moins polluants pour les assembler, ou en les remplaçant carrément par d’autres technologies d’avenir (supercondensateurs, utilisation d’hydrogène...). 

Si, aujourd’hui, la voiture hybride, trouve sa place entre les voitures thermiques et la voiture électrique souffrant encore de son manque d’autonomie, elle garde néanmoins quelques défauts à garder à l'esprit : les véhicules hybrides restent lourds, consommateurs d'énergie fossile et complexes technologiquement. 

L'avis de l'expert

La distance pouvant être parcourue par une voiture électrique, sans recharge, est souvent une source d’inquiétude. Mais saviez-vous que 80 % des Français parcourent moins de 50 km par jour ? Une donnée-clé pour Nissan qui a su développer une gamme répondant à cette réalité, dans le respect des enjeux écologiques. Les voitures électriques de la gamme Nissan LEAF peuvent même parcourir jusqu’à 389 km sur une recharge ; de quoi répondre efficacement à la majorité des usages tout en proposant une mobilité écologique !

Et parce qu’un conducteur de VE peut aussi avoir besoin de parcourir une plus longue distance, Nissan a mis en place des partenariats avec Hertz et la SNCF (via le service Auto/Train) permettant à ses clients de louer une voiture pour les longs trajets occasionnels ou de transporter facilement leur voiture électrique par train à tarif réduit. Des solutions pour les courts comme les longs trajets ! Le tout avec un avantage clé, le plaisir de conduire un VE : pas de bruit, pas de vibration, plus de plein d’essence à faire…