Eco-conduite et voiture électrique : conseils pour optimiser l'autonomie

Sommaire

L'autonomie d’un véhicule électrique peut encore constituer un frein pour entreprendre des trajets relativement longs. Mais pour des distances plus localisées, avec une bonne préparation de l'itinéraire (calcul de l’énergie nécessaire et localisation des points de recharge) et une conduite adaptée, c’est tout à fait possible ! D’autant que, à ce jour, il existe déjà 26 000 points de recharge en France (contre moins de 12 000 stations de carburant) ! Le temps de charge reste bien sûr à anticiper, car encore un peu long, mais les innovations technologiques des constructeurs promettent à court et moyen termes de solides améliorations.

Pour moins de contraintes, même sur les trajets du quotidien, l'éco-conduite est un moyen simple et efficace pour plus d’autonomie de kilométrage. 

Qu’est-ce que l'éco-conduite ? Que peut-elle apporter et comment bien éco-conduire une voiture électrique ? Ooreka vous donne quelques conseils pour optimiser votre conduite et l’autonomie de votre véhicule.

Qu’est-ce que l'éco-conduite ?

Le mot « éco-conduite » est très révélateur de l’époque actuelle. Il définit parfaitement la tendance qui pousse à réinventer notre façon de vivre face aux enjeux des prochaines décennies.

Il associe ainsi l’économie à l’écologie pour une conduite de l’automobile plus adaptée aux moteurs actuels et à notre environnement, en renforçant aussi notre sécurité, celle des passagers et des autres usagers.

Derrière ce mot sont regroupés tous les comportements que chaque conducteur peut adopter pour permettre une limitation des coûts et une réduction de l’impact environnemental.

Lire l'article Ooreka

Quels sont les avantages de l'éco-conduite ?

L'adoption de l'éco-conduite, qui se caractérise par plus de souplesse et de modération, permet de répondre à 3 enjeux principaux :

  • économique ;
  • écologique ;
  • sécuritaire.

Les enjeux économiques

L'éco-conduite est un moyen de de réaliser des économies d'énergie non négligeables par une réduction de la consommation électrique, mais aussi de ralentir l’usure des pièces mécaniques.

L’impact est aussi vrai pour les éléments de freinage, c'est-à-dire les plaquettes et les disques.

L’économie est aussi appréciable en ce qui concerne l’autonomie du véhicule électrique. En effet, en optant pour l'éco-conduite, vous prolongez la durée d'utilisation de votre véhicule électrique entre chaque recharge. Les recharges sont donc plus espacées dans le temps, ce qui en diminue d’autant le coût.

Tout cela contribuera également sur le long terme à augmenter la longévité de votre véhicule électrique.

Lire l'article Ooreka

L’enjeu écologique

Face aux enjeux énergétiques et aux risques sanitaires liés aux émissions de polluants, la pratique de l’éco-conduite est devenue indispensable. Il s’agit d’un moyen simple et efficace pour faire baisser nos émissions de CO2, et participer ainsi à l’optimisation énergétique.

L’enjeu de sécurité

Au-delà des aspects santé qui rejoignent l’enjeu écologique, on peut aussi parler de sécurité, car l’adoption d’une conduite modérée permettra de réduire les impacts en cas d’accident, de mieux anticiper les situations, et de réagir de façon plus appropriée.

C’est donc un bon moyen de moins stresser en voiture et d’arriver à bon port !

Comment pratiquer l'éco-conduite en voiture électrique ?

Voici quelques principes qui vous permettront de garantir votre sécurité, de répondre aux enjeux environnementaux et de profiter de plus d’autonomie de kilométrage avec moins d’énergie.

En premier lieu, il vous faut adapter la vitesse du véhicule électrique au parcours et respecter les vitesses autorisées ; sinon, votre consommation sera forcément plus importante et l’autonomie réduite.

En milieu urbain

Sur un parcours urbain, il convient de conduire le plus souplement possible, sans à-coups. Il faut notamment éviter d’être trop près du véhicule de devant, pour des raisons de sécurité, mais aussi pour éviter l’utilisation systématique du frein à chaque ralentissement pour ensuite ré-accélérer. Un espace suffisant permet plus de visibilité et une meilleure anticipation. L’approche de feux tricolores, d’intersections et de stops doit être anticipée, et les accélérations sont à réaliser avec modération.

Il faut également adopter cette attitude sur les parcours embouteillés : cela limitera l’effet « accordéon », consommateur d’énergie lors du redémarrage.

Sur route et autoroute

Plus votre vitesse sera élevée, moins vous aurez d'autonomie et plus la baisse sera rapide. Aussi faut-il tenir une allure modérée et surtout stable. Pensez au régulateur de vitesse, si le véhicule en est équipé : il permet de limiter la consommation de façon non négligeable.

Et sachez que sur un court trajet, l'impression de perdre du temps en roulant à 110 km/h au lieu de 130 km/h est illusoire (5 secondes par km environ !).

Enfin, rouler fenêtre(s) ouverte(s) ou avec une galerie aura un effet direct sur l’autonomie d’un véhicule électrique ; un point à prendre en compte lors de vos trajets. De même, l'utilisation du chauffage doit se faire de façon modérée pour ne pas impacter l'autonomie inutilement. 

L’importance de l’entretien de votre voiture électrique  

L’entretien général de votre véhicule électrique est primordial pour une longévité accrue mais aussi pour plus de sécurité.

La pression de vos pneus doit être contrôlée très régulièrement et ajustée, notamment aux périodes de changement de saisons. Consultez les préconisations du constructeur ou un spécialiste, car en fonction de l’utilisation, chargé et(ou) parcours autoroute, la pression sera plus importante.

Un pneu sous-gonflé est un risque pour votre sécurité mais il est aussi source de surconsommation.

Lire l'article Ooreka

L'avis de l'expert

L'activation du mode "Eco" de votre véhicule est un élément-clé pour optimiser l'autonomie de celui-ci et vous offrir une conduite fluide et agréable. C'est pourquoi Nissan a pensé des modes de conduite régénératifs. L'objectif ? Récupérer jusqu'à 30 % d'autonomie. Par exemple, en optant pour les modes de conduite « B » et « ECO », la consommation d'énergie sera mieux maîtrisée et la régénération d'énergie au freinage ou en décélération sera optimisée, et ce, pour un meilleur confort dans votre conduite. De même, Nissan LEAF est équipée de la technologie e-Pedal, qui permet d’accélérer, décélérer, et même de s’arrêter complètement à l’aide de la seule pédale d’accélérateur ; vous pouvez ainsi contrôler votre consommation du bout du pied ! Ces modes de conduite vous permettent enfin de réduire votre budget entretien en économisant sur les pièces d'usure (freinage, pneumatique), sans nuire au plaisir de la conduite.