Cabriolet

Écrit par les experts Ooreka

Comme pour la berline ou le break, le terme cabriolet trouve son origine au temps des voitures hippomobiles. Très en vogue dans la capitale à partir du XVIIIe siècle, il s'agissait d'un véhicule très léger à 2 roues et 2 places. Ces passagers avaient tendance à sautiller, ou à cabrioler, au contact des nombreux cahots des routes de l'époque, d'où son nom !

Cabriolet : définition

Historiquement parlant, le cabriolet a toujours émaillé l'évolution de l'automobile en offrant ces 2, voire 4 places, sous le soleil. Son toit escamotable, hérité des voitures hippomobiles, fut d'abord réalisé avec une capote souple généralement noire et pourvue d'une lunette arrière transparente en plastique flexible. Que le système soit manuel ou électrique, son pare-brise reste fixe et ses 2 portes n'ont pas d'encadrement supérieur pour le guidage des vitres.

À cause de sa carrosserie ouverte, la caisse de cabriolet doit être renforcée pour offrir une tenue de route et un agrément de conduite corrects. Ce manque de rigidité en torsion et la vocation de loisir d'un cabriolet rendent inutiles les motorisations sportives, sauf pour quelques cas particuliers. Généralement alimentées en essence, ces voitures ont bénéficié des progrès récents de motorisations diesel turbo apparus dans certains cabriolets malgré leur très faible kilométrage annuel.

Lise Gagne / Getty Images

Chaque constructeur se doit aujourd'hui de proposer un ou plusieurs cabriolets dans sa gamme, moins pour ses volumes de vente que pour l'image de marque positive qu'ils véhiculent. Dans l'imaginaire populaire, le cabriolet incarne en effet la voiture plaisir par excellence des épicuriens en balade.

Attention : ne pas confondre un véritable cabriolet avec une simple découvrable économique où seul le toit est escamotable ou amovible, comme dans le cas de la célèbre Citroën 2 cv.

Quel cabriolet pour quel usage ?

Voici les principales caractéristiques à connaître afin d'adapter au mieux le choix de son cabriolet à ses attentes :

  • Les petits cabriolets à 2 places du genre Roadster ou Spyder, sont souvent élus par les puristes et les seniors qui y retrouvent le plaisir original de la formule et parfois aussi, la voiture de leur jeunesse.
  • Un cabriolet classique souvent à 4 places perdra en glamour ce qu'il gagnera en polyvalence, sans rien sacrifier côté plaisir de conduite en plein air.
  • Une version Targa ajoutera une ligne originale avec un plus côté sécurité active (tenue de route supérieure) et passive (arceau de sécurité).
  • La séduisante formule coupé-cabriolet pour un véhicule 2 en 1 : cabriolet en été et coupé confortable en hiver.

Avantages et inconvénients des cabriolets

Avantages du cabriolet

Le cabriolet présente des points forts considérables :

  • grand plaisir de conduite en plein air ;
  • esthétique valorisante (surtout en mode ouvert) ;
  • ligne originale notamment pour les Targa, Speedster et autres Roadsters ;
  • modèle rare, voire exclusif ;
  • cote argus de revente soutenue.

Inconvénients du cabriolet

Il a également quelques points faibles :

  • inutilisable ouvert par temps froid, pluvieux ou (trop) venteux ;
  • bruyant et inadapté aux trajets autoroutiers (versions capotées) ;
  • système de toit escamotable délicat, voire fragile (toit rigide ou non) ;
  • polyvalence très limitée ;
  • assurance plus onéreuse (vols et vandalisme fréquents : garage préconisé !) ;
  • revente plutôt saisonnière.

Prix d'un cabriolet

Exclusivité et toit escamotable expliquent en grande partie pourquoi un cabriolet est toujours plus cher que la berline ou le coupé dont il dérive. Voici en moyenne les fourchettes de prix des véhicules.

Modèles Prix
Petits cabriolets classiques (biplaces voire 2+2) de 18 000 à 30 000 €
Roadsters et Tourer de 30 000 à 50 000 €
Cabriolets 4 places de 25 000 à 50 000 €
Coupés cabriolets (4 places généralement) de 25 000 à 60 000 €
Targas autour de 100 000 €
Spyders et Speedsters de 75 000 à 200 000 €

Évolution des cabriolets

Cabriolets classiques

S'approchant au plus près de la définition historique, ces véhicules cabriolets sont dérivés de petits coupés ou de petites berlines très en vogue dans les années 50 à 70. Ils offrent donc 2 portes, 2 places et un tarif mesuré, mais toujours plus élevé que la berline d'origine.

Dérivé oblige, leur longueur typique se situe souvent autour des 4 m, voire moins. Dans ces véhicules rares et convoités, le confort et l'équipement sont secondaires devant le plaisir de conduire et l'esthétique purs.

Du côté motorisations, elles sont majoritairement à essence avec des puissances modestes à moyennes situées entre 70 et 140 chevaux.

Modèles de cabriolets classiques : Renault Wind ; Peugeot 204 et 304 cabriolet ; Panhard Dyna et PL 17 cabriolet ; Opel Tigra Twin Top ; Daihatsu Coppens.

Cabriolets : Roadster et Tourer

Génétiquement le plus proche des petits cabriolets classiques, le Roadster reste un strict 2 portes à 2 places, une formule très prisée en Angleterre. Axé sur le seul plaisir de piloter, il fait l'impasse sur de nombreux équipements afin de limiter son poids, y compris en se passant de vitres latérales en verre. Dans le même but, sa suspension sportive est ferme voire un peu raide.

Grâce à leur petit gabarit et leur légèreté, ces petits cabriolets offrent un rapport poids/puissance très avantageux pour un rapport plaisir/tarif qu'il le devient aussi ! À ce niveau, la propulsion aux roues arrière est un plus.

Pour sa part, le Tourer reprend la formule sportive pure et dure du roadster en portant le nombre total de places à 4. Plus généralement, un Roadster ou un Tourer désignent des cabriolets à 2 ou 4 places dotées d'un fort typage.

Modèles de cabriolets Roadster et Tourer : Mazda MX5 (Miata) ; Porsche Boxter et 911 cabriolet ; Nissan 350 Z ; Chevrolet Corvette cabriolet ; BMW Z3 et Z4.

Cabriolet 4 places

Cette formule plus polyvalente préserve le plaisir de conduite d'une voiture découvrable. À ce niveau, le dispositif est généralement électrique mais conserve une capote. Celle-ci a aussi évolué avec de multiples épaisseurs pour des raisons acoustiques avec parfois une lunette arrière en verre.

Au niveau des motorisations, de nombreux diesels récents sont venus compléter sans complexe l'offre traditionnelle de moteurs à essence 4 à 6 cylindres pour des puissances s'échelonnant principalement entre 100 et 200 chevaux, à l'exception notable du V8 450 chevaux sur Maserati.

Aujourd'hui, ces cabriolets 4 places sont les plus nombreux à la vente car leur standing et leur niveau d'équipement correspondent mieux à la clientèle actuelle que les petits cabriolets historiques, jugés souvent trop spartiates et d'une polyvalence trop limitée.

Modèles de cabriolets 4 places : Audi A3 cabriolet ; Peugeot 306 cabriolet ; Saab 9,3 cabriolet ; Volkswagen Coccinelle cabriolet Karmann ; Maserati GrandCabrio

Coupé cabriolet

Autre récente variante du cabriolet traditionnel à capote souple, le coupé cabriolet est équipé d'un toit rigide astucieusement escamotable dans le coffre. Pour le reste, il conserve le pare-brise fixe, les 2 portes et jusqu'à 4 ou 5 places.

Rendons ici hommage à l'ingénieur autodidacte français Georges Paulin qui breveta le système Éclipse dès 1931, le véritable ancêtre motorisé des systèmes actuels. Un premier véhicule de marque Panhard fut commercialisé fin 1934 avant que Peugeot ne rachète les brevets.

Depuis, le système a été laborieusement fiabilisé et son coût réduit de façon acceptable pour obtenir un véhicule ressemblant autant à un joli coupé qu'à un cabriolet découvert. Son confort acoustique et thermique proche du coupé le rend également utilisable quotidiennement, même en hiver : son toit rigide refermé en fait un cabriolet 4 saisons. On évite aussi par la même occasion un vandalisme friand des capotes en toile.

Pour toutes ces raisons, le coupé cabriolet s'est logiquement fortement développé dans le segment des cabriolets.

Modèles de coupés cabriolets : Peugeot 402 Éclipse ; Peugeot 206, 307 et 308 CC ; Renault Mégane 2 coupé cabriolet ; Mercedes SLK ; Opel Tigra TwinTop

Cabriolet Targa

Parmi les nombreux sous types de carrosseries cabriolets, le Targa s'est fait connaître en 1966, initié par la Porsche 911. Il reprend les autres caractéristiques typiques du cabriolet ; seule la partie horizontale du toit est amovible, entre le pare-brise fixe et l'arceau vertical. Quelques modèles peuvent aussi escamoter la lunette arrière manuellement ou automatiquement.

Ces semi-cabriolets sont visuellement caractérisés par un large arceau rigide fixe, augmentant la rigidité de la caisse et la sécurité passive en cas de tonneaux. Généralement bien intégré esthétiquement, cet élément de sécurité autorise l'adoption de motorisations bien plus puissantes. En effet, la formule Targa cumule les avantages structurels d'un coupé fermé avec le plaisir de conduire d'un cabriolet.

Modèles de cabriolets Targa : Tesla Roadster (100 % électrique) ; Dodge Viper Targa, Porsche 911 et 914 Targa ; Jaguar XJS Targa ; Honda CRX et NSX ; Ferrari 328 GTS Targa ; Fiat X1/9 et la remarquable Matra 530.

Speeder ou Spider

Étymologiquement, Spider était le surnom donné aux Phaéton, un type de véhicules hippomobiles découverts dont l'allure évoquait une grosse araignée. Bien plus récemment, ce terme a dérivé en « Spyder », puis les services marketing y ont introduit la notion de vitesse « speed ».

Par conception, il est très proche du Roadster, dont il se différencie par une carrosserie spécifique non dérivée d'une berline ou d'un coupé de la marque. Ainsi, il possède donc 2 places et 2 portes dans un gabarit très compact au look bien personnel.

Modèles de Speeder ou Spider : Porsche 550 Spyder ; Renault Spider ; Maserati Spider ; Alfa-Romeo Spider ; Porsche 356 Speedster ; PGO Speedster 2 ; Lotus Élise (Targa comme ses dérivés dont l'Opel Speedster).

Cabriolet : plaisir et esthétique

Voiture plaisir par excellence, elle complète souvent une berline ou un autre véhicule standard réservé aux activités principales et rationnelles d'une famille.

À l'instar des motos, un cabriolet est souvent utilisé de façon ponctuelle lors de weekends ensoleillés, durant les vacances ou lors d'occasions spéciales (visites touristiques, mariages, sorties clubs de marque ou modèles, etc.). Cet état de fait n'a pas échappé aux agences de location de voitures qui en proposent un choix de plus en plus vaste.

Autre conséquence de cet usage, on trouvera des occasions anciennes mais souvent très peu kilométrées, comparées à la berline d'origine du même millésime. C'est d'autant plus vrai que, plus ces cabriolets sont anciens et plus ils utilisent des moteurs à essence peu économiques qui incitent à en limiter leur kilométrage.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
PH
pierre h.

bailleur de logement, ancien élu, agriculteur

Expert

JD
johnny daugenet

technicien itinérant indépendant élévateur et tp | haut var manutention

Nouvel expert

BB
boris bembinoff

consultant-associé | consult & co

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !