Voiture écologique

À jour en Juin 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le nombre de véhicules électriques ou hybrides proposés par les constructeurs automobiles n'a jamais été aussi important. Effet de mode ou véritable révolution écologique ? Voici un décryptage pour savoir ce qui se cache véritablement sous le capot d'un véhicule écologique !

Voiture écologique : définition

Il s'agit d'un véhicule qui ne produit pas (ou très peu) d'émissions polluantes lors de son utilisation. Ces émissions polluantes sont mesurées au kilomètre.

Exemple : 60 g de CO2/km.

L'achat de véhicules écologiques se situant en-dessous de seuils de pollution définis va permettre d'obtenir des incitations fiscales ou des primes (bonus-malus) pour réduire le prix d'achat et amener les consommateurs à acheter des véhicules plus vertueux.

L'objectif est de renouveler le parc automobile avec la disparition des vieux modèles les plus polluants et les constructeurs automobiles sont encouragés à poursuivre leurs efforts dans la mise au point de véhicules plus propres.

Voiture écologique électrique hybride Roibu

Historique du véhicule écologique

Les véhicules classiques qui fonctionnent avec de l'essence ou du gazole produisent des gaz polluants (dioxyde de carbone CO2, oxydes d'azote NOx, particules fines...) qui sont des produits ou des résidus de la combustion du carburant avec l'oxygène de l'air. Ces véhicules participent à la pollution atmosphérique, particulièrement problématique dans les grandes villes, ainsi qu'au réchauffement climatique.

En France, la loi de transition énergétique promulguée en août 2015 a défini des seuils de pollution pour les différents véhicules. L'objectif est de diminuer la pollution atmosphérique ainsi que la consommation de carburants fossiles (pétrole, gaz) en incitant fiscalement les consommateurs à choisir des véhicules plus propres.

Le bonus écologique, quant à lui, a été recentré sur les véhicules électriques et les véhicules hybrides rechargeables par la loi de finances pour 2017.

Les différentes applications du véhicule écologique

De nombreuses technologies sont actuellement développées avec des degrés de maturité divers.

Véhicules à moteur thermique

Les dernières générations de véhicules à moteur thermique consomment moins de carburant grâce à l'optimisation des moteurs et ils émettent moins de polluants, grâce aux dispositifs anti-pollution modernes et à l'utilisation de biocarburants.

Véhicule hybride standard

Le moteur électrique vient en complément du moteur thermique. On obtient une réduction de la consommation de carburant et de la pollution par l'utilisation du moteur électrique. Les batteries sont rechargées en décélération (freinage, descente). Le moteur thermique associé au moteur électrique peut être essence ou diesel.

Véhicule hybride rechargeable (Plug-In)

Le véhicule fonctionne selon le même principe qu'un véhicule hybride standard, en revanche on peut recharger directement les batteries au moyen d'un câble de charge entre le véhicule et une prise de courant domestique ou une borne de charge. Ceci permet d'augmenter l'autonomie en conduite électrique et de diminuer encore la consommation et la pollution.

On distingue les véhicules dont la propulsion n'émet aucune pollution directe (d'échappement), on parle alors de véhicules « zéro émission ».

Véhicules électriques

Le moteur électrique est alimenté exclusivement avec des batteries rechargeables. Cela garantit un fonctionnement silencieux et l'autonomie de ces véhicules est en progression grâce aux nouvelles technologies.

Voiture écologique : avantages et inconvénients

En pratique, si on prend en compte l'énergie dépensée lors de la fabrication du véhicule, il n'existe aucun véhicule absolument « propre » en raison des pollutions :

  • de construction (extraction des matières premières et fabrication) ;
  • de production des consommables d'usures (pneus, batteries, etc.) ;
  • de fin de vie (le recyclage n'est jamais possible à 100 %) ;
  • ou encore de production de l'énergie utilisée (pollution engendrée pour produire l'électricité, extraire l'hydrogène, etc.).

À noter : La notion de véhicule écologique ne signifie donc pas totalement non polluant, car le caractère polluant d'un véhicule se mesure également tout au long de son cycle de vie, de sa construction à sa destruction et son recyclage.

En revanche, l'utilisation d'un véhicule écologique présente de nombreux avantages :

  • La conduite d'un véhicule en mode électrique procure des sensations inédites grâce à son fonctionnement silencieux et à sa souplesse d'utilisation, particulièrement en ville.
  • L'utilisation de véhicules écologiques en centre-ville donne accès à des places de parking réservées à ces véhicules parfois gratuitement, et on est assurés de pouvoir utiliser son véhicule tous les jours, même en cas de circulation alternée lors des pics de pollution atmosphérique.

Primes à l'achat d'un véhicule écologique

Les barèmes de primes à l'achat et du bonus-malus pour l'achat d'un véhicule écologique ont été modifiés en 2017 . Ceux-ci sont exclusivement basés sur la mesure du C02 émis :

  • de 0 à 20 g de C02/km : 6 000 € (limité à 27 % du coût d'acquisition du véhicule), cela correspond à des véhicules 100 % électriques ;
  • de 21 à 60 g de C02/km : 1 000 €, cela correspond à des véhicules hybrides rechargeables ;

Les véhicules émettant plus de 60 g de CO2/km ne sont désormais plus éligibles à la prime du bonus écologique.

Bon à savoir : Ces aides peuvent atteindre 10 000 € pour l'achat d'un véhicule neuf émettant jusqu'à 20 g de CO2/km si en contrepartie on se sépare d'un véhicule diesel de plus de 10 ans.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
vc
valerie cotto

avocat barreau de paris, docteur en droit | valerie cotto avocat

Expert

PH
pierre h.

bailleur de logement, ancien élu, agriculteur

Expert

JL
jean lamonerie

coach concepteur | sarl o.k. formations

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !